Juan Sébastian Véron dit « Brujita » est un célèbre footballeur international argentin jouant au poste de milieu durant les années 2000.

Il part pour l’Italie dès le début de sa carrière et connaîtra une carrière prodigieuse. En Italie, le chauve sourit et tout lui réussit. Après ses deux années d’apprentissage à Gênes, il remporte son premier grand trophée, la Coupe UEFA 1999 avec Parme face à l’OM de Courbis, Domoraud et Issa. Un p’tit tour et puis s’en va, Verón rejoint la Lazio à l’intersaison 1999. À son apogée, il gagne le Scudetto dans la foulée avec la meilleure équipe laziale de tous les temps (Nesta, Almeyda, Simeone, Nedvěd, Salas, Mihajlović).

Après un transfert record de 42 millions d’euros dans le prestigieux club de Manchester United, l’homme au pied droit bionique s’offre un nouveau titre de champion en 2003, mais aussi pour le début du déclin de sa carrière. Juan Sebastián Verón reproduit seulement par intermittence ses prestations romaines dans la Première League, après une saison à palper les gros sous à Chelsea, Verón retourne dans le pays qui l’a porté aux nues. Direction l’Inter et sa colonie argentine. Il remporte un nouveau Scudetti en 2006.

Homme de parole et patriote, la « brujita » rentre au pays en 2006, à l’heure où le Brésil se dessine son profil d’eldorado sud-américain. Et pas n’importe où, à l’Estudiantes, le club où papa est désormais conseiller. Il remporte le championnat dès son arrivée et brille aussi sur la scène continentale. Les derniers chefs-d’œuvre de sa carrière, Juan Sebastián les compose à la fin des années 2000, avec une Copa Libertadores gagnée en 2009. Le divin chauve revit et s’offre cette année-là quelques sorties de haute volée, qui lui valent quelques sélections en équipe d’Argentine.

Laisser un commentaire