Première

Ralentissement de nos séniors après leur série de 10 victoires de suite. Pourtant, face au troisième Carnoux, le match démarre de la plus belle des façons avec pas moins de deux buts en moins de 15 minutes après deux grossières erreurs de la défense adverse et un bon pressing de nos attaquants. Melvin donne un caviar à Teddy qui d’un plat du pied ouvre le score puis quelques minutes plus tard sur une récupération sur le défenseur adverse dans sa surface il double la mise. Pourtant, nos Boucains ne brillent pas dans le jeu, le rythme est lent et le jeu collectif est inexistant. Ralentissement de nos séniors après leur série de 10 victoires de suite. Pourtant, face au troisième Carnoux, le match démarre de la plus belle des façons avec pas moins de deux buts en moins de 15 minutes après deux grossières erreurs de la défense adverse et un bon pressing de nos attaquants. Melvin donne un caviar à Teddy qui d’un plat du pied ouvre le score puis quelques minutes plus tard sur une récupération sur le défenseur adverse dans sa surface il double la mise. Pourtant, nos Boucains ne brillent pas dans le jeu, le rythme est lent et le jeu collectif est inexistant. Melvin à l’occasion de tuer le match, mais touche le poteau sur une belle frappe en une touche de balle après encore une erreur de la défense de Carnoux. Malheureusement, le jeu n’est pas très beau à voir avec beaucoup de long ballon et le vent. Peu avant la pause sur une erreur défensive, nous offrons un but à Carnoux (2-1) à la pause. La deuxième période débute avec le vent pour nos Boucains ne produisent toujours pas de jeu et se font surprendre par deux fois sur contre (2-3). Il ne reste plus que quinze minutes et c’est qu’à partir de ce moment là que nos Boucains vont commencer à produire du jeu et logiquement Karim vient égliser. Nos joueurs auront même la possibilité d’arracher la victoire après un bon mouvement collectif et un centre de Yoan pour Atilla mais qui ne parvient pas à cadrer. (3-3) On a évité le pire mais il faudra se ressaisir lors des prochaines rencontres afin de remplir l’objectif au plus vite!

Féminine District à 11

Réception de calas pour le derby est une belle opposition en vue, compte tenu du niveau de l’adversaire. Niveau footballistique oui! Mais alors quel comportement exécrable de cette équipe, des paroles sans arrêt, menaces sans parler de mauvais coups pour ne pas dire agressions tout au long du match. Des gestes qui dépassent largement le cadre de l’engagement et toujours un arbitrage déplorable. Malgré tout ça, nos Boucaines vont notamment répondre au défi physique avec quand même plus de respect de la personne, mais surtout vont parvenir à faire douter les visiteuses avec de belles phases de jeu et sur l’une d’elle où Dalila va servir Samantha sur un plateau, celle-ci va ouvrir le score d’une frappe tendue non maîtrisée par la gardienne (1-0, 9éme minute). Ensuite, on va subir un peu plus, mais Adeline par deux fois va s’interposer en sortant dans les pieds de leur rapide attaquante. Nos défenseurs vont aussi lutter intensément et sur un contre dont nous profitons, nous allons obtenir un corner encore très bien tiré par Laura et sur un cafouillage, Nassila va doubler la mise (2-0, 35éme minutes). Les visiteuses doutent clairement et s’énervent de plus en plus. Hélas juste avant la pause, on perd un ballon bêtement et on tarde à se replacer et vu la rapidité de leur attaquante, ça ne pardonne pas. Adeline sort une nouvelle fois, mais cette fois-ci sera lobée (2-1, 43éme). On rentre à la pause en menant au score.

Au retour des vestiaires, on ne rentre pas dans le match et on va se faire égaliser rapidement sur une attaque placée où l’on est trop attentiste (2-2, 48éme). Calas pousse et obtient un corner sur lequel on va encaisser un troisième but ou Adeline ne peut rien faire sur une puissante tête (2-3, 63éme) On a le mérite de rien lâcher et on remet de l’impact, répondant au combat qui est en train de se durcir de plus en plus et d’ailleurs Calas va même se retrouver à 10 suite à un attentat de leur numéro 10 sur Zoé. A 11 contre 10, mais avec le vent contre, ce n’est pas si facile et Calas joue beaucoup plus regroupé et procède par contre. Blandine aura la balle de l’égalisation, mais va manquer de peu le cadre sur un centre de Samantha. C’est au contraire de l’OCC qui, malgré leur infériorité va parvenir à aggraver la marque sur un contre fulgurant sur lequel ni Marion ni Adeline ne parviennent à stopper leur attaquante(2-4, 78éme). Il reste 10 bonnes minutes, mais malgré l’envie et l’abnégation des filles, on ne parviendra pas à revenir au score, Calas fait bloc et nous ne trouverons hélas pas la solution. En tout l’ensemble de l’équipe joueuses et staffs n’ont pas à rougir et OCC pas vraiment de quoi ce pavaner. Dommage !

Laisser un commentaire