Le monde du football perd une des ses plus grandes légendes, Diego Armando Maradona est mort ce mercredi 25 novembre d’un arrêt cardiaque, à l’âge de 60 ans.

Pour beaucoup, il était le plus grand footballeur de tous les temps, avec le Roi Pelé.

Il était aussi magnifique et fantasque que sombre et imprévisible, le numéro 10 légendaire, vainqueur de la Coupe du Monde en 1986, restera comme un génie du ballon rond.

De Boca Junior à Barcelone, et de Naples à Séville, “El Pibe de Oro” (le gamin en or) avait fait chavirer de nombreux stades du monde par ses dribbles, ses buts et ses coups francs légendaires.

Son doublé inscrit face à l’Angleterre lors de la Coupe du monde 1986 est entré dans la légende de sport. Un premier but, inscrit de la main ; il parla après le match du rôle de « la main de Dieu » et un second au terme d’une folle chevauchée dans la défense anglaise, le « but du siècle ».

Son palmarès était pléthorique. Champion du monde avec l’équipe d’Argentine en 1986, c’est avec Naples, ville où il était vénéré (il existe un véritable culte de Maradona dans la cité parthénopéenne), qu’il a remporté le plus de trophées avec deux titres nationaux en 1987 et 1990, une Coupe d’Italie en 1987 et une surtout une coupe de l’UEFA en 1989.

Laissez un commentaire